frank calamatas feature
Donner de son temps au hockey
Bénévole de longue date, Frank Calamatas a visité les quatre coins du pays en appui à Hockey Canada et au hockey international
Chris Jurewicz
|
8 août 2018
|

Vous l’entendez toujours. Les tournois de hockey, que ce soit un tournoi novice à votre aréna local ou un événement de classe mondiale comme la Coupe Hlinka-Gretzky, dépendent des bénévoles. Sans eux, ces événements ne pourraient fonctionner.

Du chronométreur au receveur de billets, en passant par l’annonceur maison et tous les autres, les bénévoles jouent un rôle crucial dans le succès de ces tournois.

Frank Calamatas connaît l’importance du bénévolat; il en fait depuis plus de 40 ans, depuis son adolescence à Outremont, Québec. Calamatas est en Alberta cette semaine pour la Coupe Hlinka-Gretzky, qui réunit les meilleurs joueurs de moins de 18 ans au monde provenant de huit pays. Calamatas occupe les postes d’officiel hors glace, de juge de buts, de coordonnateur des relations avec les médias et de préposé au banc des punitions.

« En 2013, je collaborais avec les Lady Sens d’Ottawa, une équipe de la Provincial Women’s Hockey League », affirme Calamatas. « Cette collaboration durait depuis plusieurs années et nous étions en 2013, quand Ottawa a été l’hôte du Championnat mondial féminin de l’IIHF.

« Je parlais à la gérante de l’équipe et elle m’a dit qu’on pouvait faire du bénévolat pour le Mondial en tant qu’officiel hors glace. Elle m’a donné le lien vers le site Web et j’ai ajouté mon nom au portail de Hockey Canada. « Je n’y pensais pas plus que ça; je me disais que s’il me prenait tant mieux, sinon ce ne serait pas grave. » À ma grande surprise, j’ai été accepté. J’ai été l’un des trois chronométreurs pour ce tournoi. L’expérience a été unique et j’ai aimé ça. Je ne pensais pas que cette expérience allait survenir à nouveau. »

Pour Calamatas, c’était vraiment juste le début d’un tourbillon de cinq ans qui l’a fait travailler à de nombreux événements internationaux de grande envergure dans plusieurs coins du pays. Calamatas a ajouté d’autres expériences à sa feuille de route en travaillant au Mondial féminin 2016 à Kamloops, C.-B., où il a été chronométreur au match pour la médaille de bronze.

« C’était cool », confie Calamatas.

Peu de temps après, il a eu le plaisir de faire du bénévolat au Championnat mondial junior 2017 de l’IIHF à Montréal, où il a encore une fois été le chronométreur au match pour la médaille de bronze. Il a aussi comptabilisé les mises au jeu au duel pour la médaille d’or entre le Canada et les États-Unis.

La semaine passée, Calamatas a fait partie des bénévoles à Kamloops pour la Vitrine Sport Chek du Mondial junior 2018. Et il a aussi donné son nom pour le Mondial junior 2019 à Vancouver et à Victoria.

« J’espère rencontrer certaines personnes, créer une affiliation plus étroite avec Hockey Canada et faire ma place, peut-être pour travailler à davantage de tournois internationaux, possiblement à des événements internationaux locaux, je serai peut-être aussi assez chanceux pour me rendre aux Jeux olympiques à Beijing, qui sait », explique Calamatas, qui occupe un poste de programmeur informatique au ministère de la Défense nationale. « Un de mes autres objectifs serait de mousser ma candidature auprès des gens de la LNH à Ottawa en leur présentant toute mon expérience acquise au fil du temps. J’aimerais vraiment travailler à titre d’officiel hors glace dans la LNH. »

En attendant, Calamatas est prêt pour une belle semaine à voir les meilleurs joueurs de moins de 18 ans à Edmonton, jusqu’à son retour à Ottawa, où il continuera d’appuyer les équipes locales, comme l’équipe de baseball des Champions d’Ottawa (Ligue Can-Am), le club de hockey junior A des Senators et l’équipe de la grande ligue, les Sénateurs d'Ottawa, pour qui Calamatas fait un peu de bénévolat en marketing.

En presque 40 ans de bénévolat dans le sport, Calamatas dit qu’il y a une chose qui ne change pas : il apprend continuellement.

« Il y a des nuances et des choses que tu apprends d’une expérience à l’autre », commente-t-il. « Je fais ça depuis 40 ans et j’apprends des trucs. Croyez-le ou non, j’en ai appris plus au cours des six ou sept dernières années où j’ai commencé à faire du bénévolat pour l’IIHF que dans les 35 années précédentes.

« Je peaufine mon sens du synchronisme et j’ai atteint un niveau élevé d’exactitude. Durant la vitrine, je travaillais au chronomètre et je tenais le bouton qui le contrôle avec ma main gauche et dans ma main droite, je tenais une montre chronomètre de rechange. Les deux appareils sont réglés aux centièmes de seconde. Je prends plaisir à voir à quel point je peux garder le même temps que le chronomètre de l’écran géant avec ma montre chronomètre et j’y arrive de façon routinière avec une précision chirurgicale. »

Pour plus d'informations :

Lisa Dornan
Directrice des communications
Hockey Canada
403-777-4557 / 403-510-7046 (mobile)
ldornan@hockeycanada.ca

 

Esther Madziya
Coordonnatrice, relations médias
Hockey Canada
403-284-6484
emadziya@hockeycanada.ca

 

Spencer Sharkey
Coordonnateur, communications
Hockey Canada
403-777-4567 / 905-906-5327 (mobile)
ssharkey@hockeycanada.ca

 

Videos
Photos
DMJA 2018 : USA 4 – CZE 2 (Préliminaire)
Deux buts de Janicke dans un gain des É.-U. contre les Tchèques.
DMJA 2018 : RUS 4 – CZE 2 (Préliminaire)
Dix joueurs obtiennent un point et la Russie gagne un deuxième match.
DMJA 2018 : CAN-O 6 – CAN-E 1 (Préliminaire)
Deux buts pour Wong et Blaisdell, l’Ouest gagne le duel canadien.
DMJA 2018 : RUS 5 – CAN-E 3 (Préliminaire)
Vasily Podkolzin a inscrit deux buts dans un gain de la Russie.
Horaire
Close
Credit